À l’écrit comme l’oral,
tous les talents ont vocation à s’exprimer !

Économies d’énergie, changement climatique, gestion des matières premières et des déchets, recyclage… Sur chacune de ces questions actuelles, les plastiques soulèvent des problèmes mais ils apportent aussi des solutions. À vous d’en juger ! D’abord en exposant vos arguments dans un dossier… Avant de pouvoir les défendre, à l’oral, lors de la finale.

Un dossier bien argumenté pour se qualifier

En vous inscrivant dès la rentrée, mettez à profit le calendrier scolaire pour réaliser le dossier bien argumenté qui permettra à votre équipe de se qualifier pour la finale.


  • Un défi à relever en équipe
    Pour participer au concours Les Plastiques en Débat, il suffit d’inscrire, sur ce site, avant le 6 décembre 2013, par l’intermédiaire d’un enseignant, une ou plusieurs équipes composées d’élèves choisis dans vos classes de 3e.
    Dans tous les cas, mieux vaut s’inscrire, dès la rentrée. Vous disposerez du maximum de temps.
  • Réalisez le meilleur exposé
    Pour se qualifier, votre équipe doit réaliser le meilleur exposé écrit (5 pages maximum) à partir d’une réflexion collective sur les plastiques et l’environnement et le déposer, avant le 7 février 2014 à minuit, sur ce site.
    Si elle le souhaite, elle peut aussi compléter son dossier par une séquence audio ou vidéo (de 5 minutes maximum).
  • Tous les enseignants sont concernés
    La réflexion collective à mener sur le rôle des plastiques dans notre mode de vie et leur impact sur l’environnement ne relève pas seulement des matières scientifiques.
    Ce type de projet n’intéresse pas seulement les professeurs de Technologie, de Physique-Chimie ou de SVT.
    Pour se qualifier et gagner, il convient de mettre à profit d’autres enseignements comme l’Éducation civique, la Géographie et surtout le Français, pour l’argumentation, à l’écrit comme à l’oral.
  • Passeport pour la finale… Et tremplin vers la victoire !
    Peu importe que votre exposé mette l’accent sur les avantages des plastiques ou leurs inconvénients. Pour le jury, seule compte la qualité de la réflexion et de l’argumentation.
    Et sachez que le score obtenu grâce à votre dossier, si vous êtes qualifié, comptera pour 25% dans la note finale.
    Au Grand Débat, c’est la performance à l’oral qui fera vraiment la différence.

Le Grand Débat pour départager
les finalistes

Si elle fait partie des 25 équipes sélectionnées par le jury, le 20 février 2014, chaque équipe devra désigner les 2 porte-parole qui défendront ses couleurs lors de la finale, à Paris, au Conseil économique, social et environnemental.

  • 50 finalistes en compétition
    Les 2 porte-parole des 25 équipes qualifiées devront défendre leur point de vue sur la base du projet réalisé en classe, lors du Grand Débat, organisé le 7 avril 2014, à Paris, au sein de la 3e assemblée constitutionnelle de la République : le Conseil économique, social et environnemental.
    Toute l’équipe devra les aider à préparer cette épreuve décisive.
  • Deux champions pour votre équipe
    Le score individuel obtenu par chaque orateur lors du Grand Débat s’ajoute à la note écrite de son équipe.
    Le succès de votre équipe dépend donc du talent des 2 « champions » qu’elle aura désignés : chacun d’eux représente en effet une chance d’emporter la victoire.
  • Des prix individuels mais une victoire collective
    Le score individuel obtenu par chaque orateur lors du Grand Débat s’ajoute à la note écrite de son équipe.

Le succès de votre équipe dépend donc du talent des 2 « champions » qu’elle aura désignés : chacun d’eux représente en effet une chance d’emporter la victoire.
Bien que les professeurs de Technologie, de Physique-Chimie ou de SVT semblent plus concernés par ce projet, vous pouvez aussi solliciter d’autres professeurs comme ceux d’Éducation civique, de Géographie et surtout de Français, pour votre argumentation, à l’écrit comme à l’oral.

.